SAKAZIQ'

Des chansons pour enfants avec partitions, audios, textes et fiches pédagogiques.

Un conte musical inspiré par l’univers de BOURVIL…

 

L’univers de BOURVIL!!!???

Quelle drôle d’idée…

Ben oui, c’est vrai, parfois il me passe de drôles d’idées par la tête…

 

Ce jour-là, j’étais en vacances, c’était un jour d’hiver sans neige. Je me réveillais d’une sieste quand je me suis mise à imaginer ce projet… Ce n’était que les grandes lignes bien sûr, mais la perspective d’un projet autour de Bourvil me réjouissait déjà.

 

 

J’imaginais les enfants du choeur SAKAZIQ’ chantant les airs de cet artiste aux côtés de Thierry Romanens. Je projetais de créer une histoire originale, drôle et émouvante à la fois, comme dans les films de Bourvil. Je voyais un vélo, comme celui qu’il enfourche dans la grande vadrouille, tout vieux, tout bancal… J’entendais le bruit des roues voilées, de la chaîne qui déraille, de la sonnette rouillée… Ces quelques idées, petites pousses fragiles, me faisaient déjà sourire…

 

BOURVIL… Mais est-ce que les enfants de SAKAZIQ’ le connaissent? Et surtout, est-ce que ça les intéressera????

 

Laissant mes doutes de côté, je continuais mes projections… Et si on utilisait tout d’sorte d’engins avec des roues. C’est plutôt ludique comme perspective pour les enfants! Il y aurait des trottinettes, des patins et des planches à roulettes, des tricycles, des tandems…Tout se passerait dans une ambiance couleur sépia, comme sur les vieilles photos, comme des anciennes cartes postales aux coins cornés.

Le p’tit projet grandissait dans ma tête. On s’inspirerait des films, des chansons et des sktechs de Bourvil pour accentuer une idée, confirmer une pensée ou un souvenir…On pourrait utiliser l’accordéon!? Un peu d’harmonica et du cornet à piston! Bourvil jouait de ces instruments…

Et puis je pourrais composer des nouvelles chansons, des chansons « à la Bourvil » avec du texte parlé, des onomatopées! On pourrait les siffler, les meumeumer, les chanter en riant… Ce serait une histoire simple, naïve, avec un humour des années 60, pas mal de tendresse, un p’tit brin de folie… Il y aurait …un mécanicien sur vélo … et des enfants.

Chouette! Je le tiens ! Reste plus qu’à m’entourer des personnes qui rêveront avec moi sur cette idée et qui me permettront de la réaliser.

 

Et là, mon p’tit coup d’chance est venu me donner un p’tit coup d’main…

Thierry Romanens accepte de participer à l’aventure. Quelle bonne nouvelle! Avec sa voix si singulière et son air de Bourvil, dans le rôle du mécanicien sur vélo il est absolument parfait. Et le manège de la chance continue. Le festival Stand’été me commande un spectacle tout public pour ses 10 ans. Que rêver de mieux? Cette histoire débute sur les planches du festival des arts de la scène à Moutier. Stand’été accueille et produit la création du projet.

Je m’approche de Laure Donzé pour construire l’histoire, l’avancée dramaturgique et créer la mise en scène. Et puis Elisa Shua Dusapin nous rejoint pour mettre tout ça en mots, nuancer et écrire les dialogues et l’intrigue de l’histoire de « M’sieur Boniface »

Coline Vergez s’occupe de la scénographie et des costumes, Jérôme Bueche de la lumière. Côté musique, Coralie Minder à l’accordéon et Barbara Gasser au violoncelle se délectent des arrangements créés par Alain Tissot. 24 enfants de la région se retrouvent tous les mercredis après-midi pour préparer ce spectacle qui se jouera quatre fois, pour une salle pleine à craquer et très enthousiaste! C’était il y a quelques années déjà… en 2015, pour être précise !

 

 

 

Quatre représentations inoubliables … Et puis après? Une tournée? Oups… c’est qu’il y a du monde dans ce spectacle. 24 enfants, 1 comédien-chanteur, 2 musiciennes, les techniciens… et puis, des enfants entre 8 et 14, ça grandi!!! Comment fait-on pour les costumes?

Force est de constater que cette merveilleuse aventure doit trouver un autre créneau pour perdurer.

 

Et si on en faisait un livre???

 

Un livre … Un livre avec un CD… on raconterait l’histoire. Avec les dialogues et une personne pour nous raconter ce que la scène nous a révélé! Elisa Shua Dusapin retravaille le texte, l’adapte pour Charlotte Riondel qui nous rejoint dans l’aventure pour nous conter cette histoire. Alain Tissot remanie la musique. On enregistre les instruments, les chants, les dialogues. On recréé des ambiances, on bricole, colle et recolle les enregistrements réalisés par Carryl Montini.

 

 

Pour l’illustration, je me tourne vers Yves Juillerat. Ce talentueux graphiste et illustrateur connaît bien notre histoire, ses deux filles ont participé au projet scénique! Et le voilà avec ses pinceaux, à dessiner le visuel conçu par notre scénographe en y apportant sa touche, sa personnalité… Et il faut dire aussi qu’il a comme un air de ressemblance avec notre héros! Le nez peut-être? Non pas le nez… le sourire plutôt…

 

 

Et le voili, le voilà, tout beau, tout neuf, le livre-CD illustré de SAKAZIQ’ sort l’année où Bourvil aurait eu 100 ans. BOURVIL… Quelle drôle d’idée… Oui drôle d’idée mais qu’est-ce que j’en suis fière ! MERCI à toute l’équipe pour cette folle aventure !!!!

Et si vous désirez vous plonger dans cet univers vous pouvez vous procurer le livre-CD ICI au prix de 33.- (comme dans la grande vadrouille, oui, oui, oui…)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire